Assurance chien

Les maladies généralement exclues par les assurances pour chiens

maladies exclues par l'assurance pour chien

Protéger son chien en lui garantissant la prise en charge de ses soins par une assurance en cas de maladie est la solution adoptée par une majorité de propriétaires d’animaux. Une assurance santé dédiée à son chien permet de protéger sa santé et de faire face sereinement aux dépenses vétérinaires à engager pour le soigner tout en maitrisant son budget.

Cependant, avant de souscrire à un contrat, il est indispensable d’en connaitre parfaitement les clauses restrictives concernant les maladies prises en charge ainsi que les affections engendrant des soins exclus par l’assurance chien.

Les maladies génétiques, congénitales ou héréditaires

Les pathologies congénitales concernent celles qui affectent déjà l’animal avant sa naissance : le chien est donc malade en venant au monde.

Les maladies héréditaires sont dues à la mutation d’un ou de plusieurs gènes.

Les maladies génétiques ne sont pas forcément toutes héréditaires et certaines sont dépendantes de prédispositions raciales.

Les compagnies d’assurances simplifient les distinctions entre ces pathologies et les regroupent dans la classe des maladies congénitales et/ou héréditaires excluees d’emblée des contrats.

Dans la liste des maladies du chien qui sont exclues de la majorité des contrats d’assurance, on ne trouve pas moins de six cents affections qui concernent le chien.

Même si le secteur de l’assurance animaux évolue vers une meilleure couverture et que certaines compagnies se mettent à proposer des formules qui les assurent, on constate que la dysplasie de la hanche, l’ectopie testiculaire, la luxation des rotules, le syndrome brachycéphale et l’atteinte des cartilages de l’épaule restent généralement exclus de toutes les formules.

Au vu des subtilités et des divergences entre les appellations par les différentes compagnies, il est donc essentiel de lire le contrat et de clarifier la liste des maladies exclues auprès de l’assurance dans le cas où le chien à protéger est atteint d’une maladie génétique, congénitale ou héréditaire.

Les maladies déclarées avant la souscription au contrat d’assurance chien

Les sociétés d’assurance animale sont unanimes sur ce point : une pathologie résultant d’un accident ou d’une maladie déclarée avant la souscription au contrat sera automatiquement exclue de la prise en charge.

Afin de prévenir la fraude, les assurances animales tout comme la plupart de nos mutuelles et assurances humaines instaurent pour la plupart un délai de carence de plusieurs mois pour éviter de rembourser des soins engendrés par des affections ou accidents antécédents au contrat.

Il est donc important d’anticiper en assurant son animal dès son troisième mois pour lui offrir un suivi vétérinaire garant de sa bonne santé future et de ne pas attendre que son animal soit malade pour le protéger.

Il est essentiel d’examiner avec attention les différentes formules proposées par les différentes compagnies d’assurance pour animaux afin de choisir la couverture adaptée à son animal.

La qualité de garantie des offres différera selon le montant de la cotisation, le taux de remboursement des frais de santé(entre 50% et 100%) et l’âge de votre chien.

Enfin, n’oublions pas que le suivi sérieux de la santé de votre chien dès le plus jeune âge adjoint à une alimentation de qualité et à un entretien physique régulier sans oublier les caresses et l’amour au quotidien sont les atouts principaux de la santé de votre animal de compagnie.

Laissez un commentaire